mercredi 16 mai 2012

Jazzdor 2012 : bon sang, y remettent ça !!

Et c'est pas trop tôt ! Il y a noël en décembre et Jazzdor en juin. On attend les beaux jours avec impatience sous les cerisiers en fleurs (le sapin, c'est déjà pris) et on déballe le programme avec fébrilité. Cette année, comme s'il avait lu ma lettre, beaucoup de projets franco-allemand, voire même germano-francais. Le festival semble avoir trouvé une stabilité à la Kesselhaus de la Kulturbrauerei à Prenzlauer Berg. Reservez donc vos places, on ne sait jamais ce qui va se passer. En route pour la découverte !

Le 4 juin, 20 h, Kesselhaus :

MICHAEL WOLLNY / NGUYÊN LÊ
Michael Wollny, piano et Fender Rhodes / Nguyên Lê, guitare
Deux figures incontournables du jazz actuel, réunis pour la première fois en duo ! On connaît bien Michael Wollny pour ses échanges au long cours avec le saxophoniste Heinz Sauer et pour son rôle de leader au sein du trio [em]. A à peine trente ans, le pianiste brasse avec bonheur les influences de la musique classique, du jazz et de la pop pour créer l'une des ?uvres les plus passionnantes en Europe aujourd'hui. À ses côtés, l'un des héritiers les plus légitimes de Jimi Hendrix. Sur son dernier disque, Nguyên Lê rendait hommage aux Beatles, à Led Zeppelin, Janis Joplin ou encore Stevie Wonder. Deux virtuoses pour lancer cette 6ème édition de Jazzdor Strasbourg-Berlin et faire un clin d'oeil appuyé au 20ème anniversaire du label ACT.

Michal Wollny et Nguyên Lê seront avant leur concert les invités d'Alex Dutilh dans son émission "Open Jazz" en direct de 18h à 19h sur France Musique

FRANÇOIS CORNELOUP / HÉLÈNE LABARRIÈRE / SIMON GOUBERT
François Corneloup, saxophone baryton / Hélène Labarrière, contrebasse / Simon Goubert, batterie
[ France ]
François Corneloup avait fait sensation lors d'une précédente édition de Jazzdor Strasbourg-Berlin. Aux côtés du batteur Paul Lovens, il avait transformé une rencontre impromptue en un concert dont on continue de parler bien des années plus tard. Énergie, mélodicité, poésie... son trio "Noir Lumière" s'impose aujourd'hui comme un sommet d'élégance. La contrebassiste rousse Hélène Labarrière et le batteur Simon Goubert (Magma) y assurent bien plus qu'une rythmique souple et énergique : ils sont à l'origine d'une alchimie de tous les instants. Un "Noir Lumière" à découvrir comme un rêve éveillé.

WANJA SLAVIN "LOTUS EATERS" feat. MÉDÉRIC COLLIGNON
Wanja Slavin, saxophone et clarinette / Médéric Collignon, cornet, chant / Rainer Böhm, piano / Andreas Lang, contrebasse / Tobias Backhaus, batterie
[ Allemagne / France ]
Jeune musicien allemand à suivre de près, Wanja Slavin, s'est fait remarqué aux côtés de Joachim Kühn, Alex von Schlippenbach ou Rudi Mahall. Avec ses fidèles "Lotus Eaters, il embarque le cornet funambule de Médéric Collignon à faire un bout de chemin. La douce folie de ce dernier, personnage hors-norme aux projets passionnants, en fait un showman sans rival en Europe aujourd'hui.


Wanja Slavin ©
Le 5 juin, 20 h

LOUIS SCLAVIS ATLAS TRIO
Louis Sclavis, clarinette / Gilles Coronado, guitare / Benjamin Moussay, claviers [ France ]
Inutile de présenter une fois encore le plus influent des clarinettistes français. Chaque nouveau projet est pour lui l'occasion de mettre en avant la fine fleur des musiciens hexagonaux. Le guitariste Gilles Coronado et le sorcier des claviers Benjamin Moussay poussent ici Sclavis dans ses retranchements, entre compositions aux atours électro et improvisations débridées. On vient en curieux et on ressort ébloui par cet éventail esthétique ouvert aux quatre vents, totalement convaincu par ce trio d'un genre résolument nouveau.

STÉPHANE KERECKI TRIO TRIO feat. TONY MALABY
Stéphane Kerecki, contrebasse / Matthieu Donarier, saxophones / Thomas Grimmonprez, batterie / Tony Malaby, saxophone [ France / États-Unis ]
Sideman plébiscité (Denis Colin, Paris Jazz Big Band, Guillaume de Chassy...), Stéphane Kerecki s'est progressivement affirmé comme l'un des un compositeurs majeurs de sa génération, doublé d'un leader reconnu. Créé il y a une dizaine d'années, son trio invite régulièrement l'immense saxophoniste américain Tony Malaby, l'une des voix majeures de la scène jazz new yorkaise. Avec ce dernier, ce répertoire qui s'étend d'Olivier Messiaen aux musiques africaines révèle une identité sans frontière et parfaitement singulière.

Q
Julien Desprez, guitare / Fanny Lasfargues, contrebasse / Sylvain Darrifourcq, batterie [ Frankreich ]
Derrière cette lettre se cachent trois musiciens de la nouvelle génération du jazz français, nourris au rock indépendant, aux musiques improvisées et à l'électroacoustique. Radicalement électrique, la musique du trio est propulsée par une machine rythmique implacable : la contrebassiste Fanny Lasfargues, remarquée au sein du quartet "Rétroviseur", et le batteur Sylvain Darrifourcq, impressionnant dans celui d'Émile Parisien. Quant à Julien Desprez, il s'affirme projet après projet (Irène, Linnake, Radiation 10) comme le jeune guitariste le plus abrasif du moment.

Q © Remi008

Le 6 juin 2012 20h

BOJAN Z meets NILS WOGRAM
Bojan Z, piano et Fender Rhodes / Nils Wogram, trombone [ France / Allemagne ]
La seconde rencontre franco-allemande inédite du festival présente deux des figures incontournables du jazz européen actuel. D'un côté le pianiste Bojan Z, dont les actes de service aux côtés de tous ceux qui comptent dans l'Hexagone forment une liste sans fin. Son dernier enregistrement en solo est d'ores et déjà l'un des grands disques de l'année. De l'autre, le tromboniste Nils Wogram, qui partage son temps entre l'Allemagne et New York, musicien virtuose dont on ne compte plus les récompenses. Avec ces deux-là, les pistes s'annoncent multiples et le groove aventureux.

CHRISTOPHE MONNIOT / BRUNO CHEVILLON / FRANCK VAILLANT
Christophe Monniot, saxophone / Bruno Chevillon, contrebasse / Franck Vaillant, batterie
Un beau jour, Bruno Chevillon appelle Franck Vaillant en catastrophe afin de remplacer Daniel Humair dans le trio qu'il forme avec Michel Portal... Vous suivez ?! Arrivé sur scène, il tombe nez à nez avec son camarade Christophe Monniot, qui remplace quant à lui... Michel Portal ! Voici l'acte de naissance ubuesque d'un groupe qui, lorsqu'on connaît les terrains d'expressions favoris de ses protagonistes, devrait propulser l'art du trio vers de nouvelles sphères.

HASSE POULSEN "WE ARE ALL AMERICANS"
Hasse Poulsen, guitare / Adrien Dennefeld, guitare / Benjamin Flament, vibraphone / Julien Chamla, batterie / avec les photographies de Denis Rouvre ("The Mid Road") [ France / Danemark ]
Un road-movie imaginaire en territoire américain, avec en toile de fond les photographies de la série "The Mid Road" du grand portraitiste Denis Rouvre. Le guitariste Hasse Poulsen et ses trois jeunes musiciens prennent la route et s'acoquinent aux grands courants musicaux d'Outre-Atlantique : jazz, rock, country, blues... Une Amérique fantasmée, entre excès et clichés, que le groupe traverse en soulevant la poussière. Profondément marqué par ces images de grands espaces, il fait de l'?il à Ry Cooder ou Jim Hall et défriche de nouvelles routes.

Hasse Poulsen Quartet ©

Le 7 juin 2012, 20 h

"CONSERVATOIRE DE STRASBOURG / JAZZ INSTITUT BERLIN" SEXTET
Musina Ebobissé, saxophone / Markus Ehrlich, saxophone / Charis Karantzas, guitare / Tom Georgel, piano / Igor Spallati, contrebasse / Arthur Vonfelt, batterie [ France / Allemagne ]
Inédit ! En étroite collaboration avec le Conservatoire de Strasbourg et le Jazz Institut de Berlin, Jazzdor présente un orchestre unique qui rassemble six jeunes musiciens français et allemands. Deux sessions se seront déroulées, à Strasbourg et à Berlin, qui auront permis de travailler à un répertoire spécialement écrit pour l'occasion. Un projet symbolique du rôle joué par Jazzdor en matière de coopération artistique entre la France et l'Allemagne.
Avec le soutien de l'OFAJ, Office franco-allemand pour la Jeunesse
en partenariat avec le Conservatoire de Strasbourg et le Jazz-Institut Berlin

DANIEL HUMAIR "NEW REUNION" QUARTET
Daniel Humair, batterie / Vincent Peirani, accordéon / Émile Parisien, saxophones / Jérôme Regard, contrebasse [ France ]
Fidèle à son habitude, la légende vivante de la batterie jazz rassemble quatre jeunes musiciens virtuoses dans un quartet où le swing, le jazz et l'improvisation forment un vaste terrain de jeu. Les fréquentes dérives vers le tango, la valse, les musiques sud-américaines procurent une rare sensation d'abandon. Lâchés en totale liberté devant une rythmique affolante, le saxophoniste Emile Parisien, l'une des voix les plus singulières du saxophone actuel et l'accordéoniste Vincent Peirani, qu'une rumeur dithyrambique précède, dialoguent au sommet.

MARC DUCRET "REAL THING#1"
Marc Ducret, guitare / Kasper Tranberg, trompette / Matthias Mahler, trombone / Fred Gastard, saxophone basse / Peter Bruun, batterie
[ Frankreich / Dänmark ]
Guitariste virtuose, compositeur largement salué comme l'un des plus importants de sa génération, Marc Ducret a récemment créé trois formations parallèles pour interpréter des pièces inspirées du roman Ada de Nabokov. Real Thing #1 est un hallucinant quintet franco-danois au sein duquel officient le batteur aérien Peter Bruun (Django Bates) ou encore l'impressionnant saxophone basse de Fred Gastard (Melosolex, Journal Intime). Une rythmique infernale pour propulser un groupe qui conjugue à merveille l'électricité du rock, le groove du funk et les fulgurances d'un jazz contemporain totalement régénéré.

Marc Ducret ©

Donc, plus le choix, c'est incontournable, pas un seul jour à vous déconseiller : ce festival Jazzdor confirme être l'un des plus intéressants en Europe et un rendez-vous essentiel. N'improvisez pas, laissez les pros le faire pour vous : prenez vos places !!!

2 commentaires:

  1. Bravo!! Un tour d'horizon complet et tres, tres utile. J'y serai, et j'espere que nous aurons la possibilite de se rencontrer! Sebastian

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cet article très instructif sur les Jazzdor, ça donne envie en tout cas :)

    RépondreSupprimer